Les noces de Cana

« Tout homme sert d’abord le bon vin,

puis le moins bon après qu’on s’est enivré;

toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent »

(Evangile de Jean)

NOces de Cana

J’ai bu de grands Châteaux-Chinons,

De somptueux Saint-Emilion,

Et des Bourgognes incarnats.

Mais sont-ce de pâles boissons,

Quand je songe avec émotion

Au vin des noces de Cana !

 

C’était vers la fin du banquet :

Le vin, hélas, vint à manquer.

Mais Jésus, morbleu ! transforma

A la barbe du mastroquet,

L’eau qui était dans le baquet

En vin des noces de Cana.

 

Tel aspire à la vérité,

Tel autre à la sérénité,

Tel suit Platon et tel Krishna.

Moi je n’aspire qu’à goûter

A ce nectar d’éternité :

Au vin des noces de Cana.

 

Tel est en quête de son Graal,

De sa pierre philosophale,

De son sommet, son nirvana.

Mais moi, je n’ai qu’un idéal,

C’est de boire en mes bacchanales

Le vin des noces de Cana.

 

Au jour fixé par le destin,

Mon âme unie aux séraphins

Entonnera des Hosanna.

Et m’asseyant au grand festin

De l’Agneau, je boirai enfin

Le vin des noces de Cana.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :