Ballade des couillons

« Les couillons vont à la ville »
(expression marseillaise)[i]

Ballade des couillons

*** voir la vidéo ***

Tremblez du haut de votre chaire,
Fiers érudits portant lorgnon !
Savants et universitaires,
Pontes et diseurs de sermons,
Remettez-vous en question,
Réunissez-vous en concile :
Grave est la situation,
Car les couillons vont à la ville !

Tremblez, critiques littéraires,
Ecrivains graves et profonds,
Courtisans et thuriféraires,
Poètes obscurs et abscons !
Voici venu le temps des cons,
Des simples et des imbéciles,
Des béotiens, des sans-galons,
Car les couillons vont à la ville !

Venez, cancres et pauvres hères,
Nigauds, benêts et grands couillons,
Bernés d’avance, débonnaires,
Abrutis, brêles et brêlons,
Fadas, crétins et furibonds,
Jobastres et graines d’asile,
Niais, ignares et cornichons :
Car les couillons vont à la ville !

Envoi

Prince, oyez le chant des couillons
Qui de Marseille jusqu’à Lille,
Accourent et dansent en rond.
Car les couillons vont à la ville !

Jaufré Cantolys

voir la vidéo

Ballade des couillons


[i] « Couillon va à la ville » : expression qui signifie: « dans ces conditions, c’est facile ». Par exemple, obtenir un prêt de son banquier (chose normalement difficile) si on est millionnaire : à ce compte-là, même « les couillons vont à la ville » ! Jadis on n’allait « à la ville » que pour traiter affaires ; pareille expédition était réservée aux gens intelligents. Les couillons, on les gardait au village.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :